Préparation à l’électronucléaire : Contribution du COMENA

A ce jour, 448 réacteurs nucléaires sont opérationnels à travers le monde. Ils produisent ensemble, 10,6% de l’électricité mondiale avec une capacité mondiale de production d’électricité nucléaire en progression depuis 4 ans qui a atteint un niveau record avec plus de 390 000 MW. L’Agence Internationale de l’Energie prévoit environ 1100 milliard de dollars d’investissement dans l’énergie nucléaire d’ici 2040, ce qui entraînera une augmentation de la production d’énergie nucléaire d’environ 42 % (hypothèse haute des études de l’AIEA).Il y a lieu de noter que 57 centrales nucléaires sont en cours de construction dans 15 pays,  158 réacteurs nucléaires planifiés et 351 réacteurs proposés.

La tendance future est en train de se dessiner avec l’intérêt affiché pour l’énergie nucléaire par une vingtaine de pays qui ne possèdent pas encore de centrales nucléaires.

L’Algérie dispose d’un potentiel important de ressources énergétiques, à savoir les ressources pétrolières et gazières, le solaire et l’éolien ainsi que les ressources uranifères.   

La stratégie énergétique nationale, à moyen et long terme, doit être conçue dans le cadre du développement et de la préservation des énergies non renouvelables, de la réduction de la forte dépendance aux énergies fossiles en adoptant une politique énergétique basée sur la diversification du mix énergétique.

Les actions de préparation et de mise en œuvre progressive de l’infrastructure nécessaire pour l’introduction de l’énergie nucléaire sont en cours : planification énergétique, mise en place des infrastructures d’énergie nucléaire requise (Centres de Recherche Nucléaire, Instituts et Centres de formation spécialisé, Unité d’Engineering), mise à niveau de la législation et de la réglementation, efforts visant l’intégration  industrielle, renforcement des capacités en matière de sûreté et de sécurité nucléaires, garanties et préparation aux situations d’urgence, développement des activités liées au cycle du combustible et à la gestion des déchets nucléaires.

Le COMENA en collaboration avec ses partenaires concernés, contribue à la mise en œuvre des actions de préparation à l’électronucléaire, notamment dans les domaines suivants :

  • Le renforcement du dispositif législatif et réglementaire et ce, en référence aux engagements de l’Algérie en matière de sûreté, de sécurité et de garanties ;
  • Sûreté, sécurité et garanties ;
  • Mise en place des infrastructures d’énergie nucléaire requise (Centres de Recherche Nucléaire, Instituts et Centres de formation spécialisé, Unité d’Engineering) ;
  • Le renforcement des capacités en matière de sûreté et de sécurité nucléaires, garanties et préparation aux situations d’urgence ;
  • Le développement des activités liées au cycle du combustible et à la gestion des déchets nucléaires
  • La contribution aux Etudes de sites ;